p

Eliott Nouaille – Présidence 2014

 

Nous publions les projets des candidats publiquement. Retrouvez les présentations des trois candidats et toutes les modalités du vote en ligne en cliquant ici ou bien en téléchargeant le PDF : livret candidature.

 

Profession de foi :

Présentation :

Mes chers amis,

Avec cette lettre et le programme de 3 axes de travaux qui l’accompagne (disponible sur le site ou en demandant), sous le nom de « SGL Horizon », j’officialise ma candidature à la présidence du Syndicat Général des Lycéens. Vous savez les causes qui me tiennent à cœur, qui m’animent et m’amènent aujourd’hui à briguer cette présidence : offrir une nouvelle dynamique au syndicalisme lycéen.

Défendre les intérêts des lycéens et réfléchir à une meilleure éducation aux côtés des militants SGL fait partie intégrante de mon quotidien, et ce depuis mon entrée en seconde au lycée Jacques Prévert, à Boulogne-Billancourt, en banlieue parisienne, dans les Hauts-de-Seine. Si à mes débuts dans la démocratie lycéenne j’étais peu convaincu, je dois bien l’avouer, par le syndicalisme lycéen, et récalcitrant à l’idée d’y contribuer, il me fallut peu de temps pour finir par me rendre compte qu’indépendance et démocratie pouvaient être conjuguées à une structure fédérant les lycéens autour de valeurs et de convictions, et ce grâce au Syndicat Général des Lycéens.

Il est nécessaire de remettre en avant ces mots qui nous guident et nous définissent, de les réaffirmer : ils font notre force, caractérisent notre originalité et permettent notre union. C’est pourquoi, à ce juste titre, il faut persévérer dans ce sens et ne pas hésiter à donner un nouvel horizon à notre structure, en la rendant encore plus apartisane au sens « politique » du terme, sans chercher à la classer dans une mouvance politique (droite ou gauche), mais bien en suivant et en approfondissant notre conception de l’éducation et sa lignée, qui reposent sur le progressisme.

Notre objectif est d’aboutir à un système scolaire plus équitable, plus juste, plus égalitaire, qui transforme nos lycées en de véritables lieux de vie citoyens et émancipateurs, donnant plus de liberté et accordant davantage de confiance en ses élèves, parce qu’ils sont la future société, parce qu’ils portent les germes de l’avenir et parce qu’ils représentent la France, ainsi que le monde de demain.

Et pour ce faire, il faut percevoir le Syndicat Général des Lycéens comme un bouillon d’idées, un chaudron de propositions, qui ne se fixe pas de « limite » matérielle ou idéologique, cherchant à savoir si le Ministère serait en accord ou non avec ce que nous formulons, jugeant réalisable ou chimérique, acceptant ou rejetant notre projet. Il faut garder en tête cette citation : « Les utopies d’hier sont le monde d’aujourd’hui. Les utopies d’aujourd’hui sont le monde de demain ». Et pour faire valoir notre lycée du XXIème siècle, il faut s’emparer de nos instances lycéennes qui, si certes sont défaillantes, peuvent bouger et changer si nous entamons une campagne sur l’engagement lycéen et le rôle déterminant qu’il peut jouer, s’il est correctement mené et entrepris. A nous d’être candidats, de former et de convaincre les lycéens de devenir acteur de leur éducation et non plus seulement spectateurs, à travers le syndicalisme lycéen et notre vision de la démocratie lycéenne, qu’il est temps de faire connaître au plus grand nombre, et ce par l’innovation tant sur le fond que la forme.

Donner un second souffle au syndicalisme lycéen : voilà ma volonté. C’est cette envie qui me pousse à me présenter, à proposer un renouveau, en m’appuyant sur l’expérience que j’ai pu acquérir, et qui m’a forgé, au long de ces dernières années : élu vice-président au Conseil de Vie Lycéenne, élu au Conseil Académique de la Vie Lycéenne de Versailles, ancien candidat au Conseil National de la Vie Lycéenne et au Conseil supérieur de l’éducation, et ex-délégué national à la démocratie Lycéenne du SGL.

A travers ma candidature, qui est en réalité la nôtre, je souhaite impulser une nouvelle énergie au Syndicat Général Lycéens, qui reposera sur notre union, notre force, notre ambition. En m’accordant votre confiance, je vous garantis que notre année sera riche en propositions, en émotions et en actions. Et que, tous ensemble, nous ressortirons grandis de cette expérience syndicale, mais surtout et avant tout humaine.

Contributions :

Rythmes scolaires : une urgence aussi au lycée !

Un élu lycéen s’adresse à ses électeurs (hors SGL)

Contact : 06 34 71 11 36 – eliottnouaille@gmail.com