Le Syndicat Général des Lycéens est une nouvelle organisation lycéenne. Elle est exclusivement gérée par des lycéens qui viennent de tous les horizons et qui souhaitent se battre pour un lycée efficace et citoyen ! La création d’un Syndicat Général des Lycéens qui rassemble des lycéens engagés de toutes les horizons pour faire changer la société était attendue et indispensable car trop souvent, nous lycéens, sommes accusés d’être « récupérés », « manipulés », « influencés » par les partis politiques : exigeons le rassemblement, la vraie indépendance et l’unité ! Aujourd’hui, le SGL est le seul syndicat véritablement lycéen, indépendant, démocratique et donc légitime ! Notre objectif est clair : Proposer ensemble un projet alternatif ambitieux pour le lycée et l’éducation en France !

Alors que la crise économique mondiale démontre l’échec du modèle de société qu’on nous impose, nos dirigeants en France et dans l’Europe entière se bornent à privatiser l’éducation. On supprime des postes de professeurs, on privatise nos établissements, on n’incite plus les élèves à penser par eux mêmes, on dénigre les enseignements ouverts sur la société. Le lycée n’évolue plus, et lorsqu’il le fait, les lycéens ne sont pas consultés. En parallèle de nombreux lycéens travaillent, certains pour vivre, ce qui accroît la précarité de la jeunesse française. Devant ce constat assez peu optimiste, il est essentiel de nous de définir une approche nouvelle, innovante mais fidèle à nos convictions.

Est-il possible de poursuivre sur cette politique du court terme basée seulement sur une idéologie théorique, sans prendre en compte les réalités du terrain ?

Ayant choisit la voie du syndicalisme progressiste, en d’autres thermes, l’aspiration à une société plus juste et plus solidaire, le Syndicat Général des Lycéens (SGL), doit se battre pour permettre l’émergence d’un nouveau lycée capable d’assurer la cohésion et l’avenir de la société. Plus que jamais, le combat syndical au niveau national et européen, est un impératif. Nous devons refuser la casse du service public d’éducation qui détruit progressivement nos lycées et dégrade notre d’éducation. A contrario, luttons pour un autre lycée, moderne, qui n’occulte pas les revendications lycéennes. Notre organisation se doit de s’opposer lorsqu’il le faut mais surtout de s’imposer comme une force de proposition.

Devant les échecs des différentes politiques éducatives qui se succèdent depuis une dizaine d’années, nous devons voir le lycée dans sa globalité, condition indispensable à la construction d’une réforme du Lycée solide, cohérence et durable.

Le SGL doit pour nous être l’occasion de réfléchir et de poser les bases de ce lycée durable qui permette réellement d’enrayer le problème de l’échec scolaire qu’il soit du à une orientation défaillante, à une difficulté d’adaptation, ou à un profond mal-être, le plus souvent aggravé par des difficultés sociales. Ainsi, en tant que lycéens militants, nous devons clairement définir quel est le lycée que nous souhaitons.

Protégeons notre éducation pour améliorer notre société : luttons pour un Lycée durable ! Le Syndicat Général des Lycéens se doit de lutter pour améliorer l’éducation Française.