Franck Aubrée (94)

Mon engagement au SGL est le fruit d’un idéal : l’égalité.

En effet, la première des inégalités est scolaire. Comment prétendre être un pays avancé quand un fils d’ouvrier ne commence pas avec les mêmes chances qu’un fils de cadre ? Comment s’étonner que l’ascenseur social soit en panne quand l’école de République n’offre pas les mêmes chances à chacun ? J’ai en mémoire cette phrase de Victor Hugo : « Ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons » et oui, c’est bien par une école réellement égalitaire, qui offre les mêmes chances à chacun sans distinctions, que nous réussirons le mieux à atteindre l’idéal qui anime notre engagement commun : une société juste, égalitaire, et apaisée.

Philippine Dutailly (87)

Un lycée qui évolue avec son temps

Je m’engage au SGL parce qu’en tant que lycéens, nous devons prendre conscience des droits et des devoirs que nous avons acquis… Mais c’est surtout les défendre et les faire respecter au quotidien qui expliquent mon investissement. Même si nous avons la chance d’avoir accès à une éducation de qualité, les enjeux sociétaux changent avec le temps : il faut des personnes proches des lycéens pour faire évoluer les lycées au même rythme. Qui mieux que les lycéens ne perdent pas de vue  que le lycée doit être un lieu pour les lycéens?  Il faut que les établissements scolaires deviennent des lieux d’épanouissement pour les citoyens de demain. Je suis adhérente au SGL parce que ce sont les valeurs que l’on y défend.

Désir Auney (28)

Des actions concrètes pour une organisation démocratique

Si je me suis engagé au SGL c’est tout d’abord pour l’adhésion à un projet qui développe un lycée dans lequel nous lycéens ne seraient plus passifs mais actifs, en étant mis au centre de la pédagogie. Je me bats au SGL pour un établissement digne du XXI ème siècle, où les élèves ne sont pas que des chiffres et des statistiques. Tenir une permanence chaque semaine dans mon lycée pour accompagner mes camarades dans leur quotidien d’élève me permettra de dire une fois ma scolarité fini : « J’ai fait quelque chose ». Grâce au SGL, je peux prendre  des initiatives personnelles concrètes, être écouté, et porter une voix qu’on ne me donne pas souvent en dehors de cette organisation démocratique..

Johanne Fortunno (78)

Un apprentissage riche, une expérience unique

J’ai toujours voulu défendre mes valeurs progressistes et le SGL m’a laissé une place en plus de m’en donner les moyens pour le faire. La démocratie, la République, la liberté d’expression.. tout ça sont de bien jolis mots qu’on apprend à l’école, on sait que c’est important, mais finalement c’est parfois difficile de se rendre compte de leur importance . Lorsqu’on s’engage, qu’on milite pour ces valeurs, tout prend sens et la jeunesse, notre génération, possède des forces inouïes, celle de la jeunesse, de la maîtrise des nouvelles technologies et j’en passe…au SGL on prend conscience de la force lycéenne et de l’enjeu d’être un citoyen investit. Je me suis engagée au SGL parce que je pense qu’il est temps que notre voix soit entendue. La société de demain, notre société, se construit aujourd’hui sans se soucier de notre avis. Je pense qu’il est temps d’inverser la tendance et pour ce faire, il n’y avait à mes yeux que le SGL, seul syndicat indépendant. Et puis le SGL c’est aussi une superbe aventure humaine riche de rencontres, de débats et d’actions !