Gis-Jovel est candidat à la présidence du SGL pour l’année à venir. Vous êtes ici sur son espace de campagne où vous pourrez retrouvez son programme et toutes son actualité jusqu’aux élections le 25 septembre prochain.

10845586_800967339958360_609377217606880256_o

  • Lettre de candidature:

Cher-e-s camarades,

Alors que nous nous apprêtons à faire notre rentrée, arrive le moment de désigner l’équipe qui reprendra le flambeau afin d’animer la grande famille qu’est le Syndicat Général des Lycéens.

Le SGL a maintenant 7 ans à son actif. C’est toute une histoire de luttes, de concertations et enfin d’obtention de nouveaux droits qui forge l’identité du premier syndicat représentatif des lycéens. Pleinement indépendants, démocratiques et ouverts, soyons fiers de la singularité de notre organisation dans le paysage syndical.

Ce choix d’un véritable collectif pour le SGL nous est rapidement apparue évidente : le SGL se développe et il apparaît aujourd’hui difficile pour un seul candidat de représenter l’ensemble des territoires et des sensibilités de notre organisation. Mais ce sont surtout les longues batailles qui nous attendent qui nous ont convaincu de ce choix : élections lycéennes, CSE, élections présidentielles… Nous devrons nous aider et nous relayer mutuellement pour assurer une continuité sans faille de notre travail militant.

C’est pour cela que nous quatre : Jovel, Téa, Ahmed et Isis nous vous proposons ensemble notre candidature pour intégrer l’équipe nationale du SGL. Jovel sera chargé de la présidence de notre organisation. Il sera chargé de représenter le syndicat envers les autres organisations et de présider les réunions de l’équipe nationale. Téa sera vice-présidente, élue au CNVL, elle s’attachera à animer les fédérations du SGL et les différentes mobilisations. Ahmed sera Secrétaire général, élu CSE, son expérience sera utile pour coordonner les élections auxquelles nous aurons à nous présenter. Isis sera quant à elle trésorière et s’attachera à gérer efficacement les nombreuses questions matérielles, administratives et financières.

Membres à plusieurs reprises de l’équipe nationale, élu-e-s au CSE ou au CNVL nous pensons avoir largement répondus présent aux dernières mobilisations contre la loi travail. En outre, les mandats lycéens que nous avons exercés nous ont beaucoup appris en ce qui concerne les grands dossiers éducatifs et les questions administratives. Aussi, nous nous sentons prêt-e-s à endosser la responsabilité d’animer le SGL si vous nous la confiez.

Toutefois, nous pensons que chacun-e-s d’entre nous est légitime de par son expérience propre à représenter le SGL. Nous confierons donc des postes de vice-président et de secrétaire général adjoint aux éventuelles autres candidatures et les délégués nationaux auront de réelles délégations. Les membres de l’équipe nationale se relaieront lors des différentes réunions avec les Institutions.

Mais ce que nous pensons encore plus fort, c’est que ce sera à vous cher-e-s camarades de par les actions que nous mènerons ensemble, de faire avancer les choses. L’équipe nationale anime et structure, mais notre existence repose sur le dynamisme de chaque fédération.�Fort de ce constat, nous avons fixé 3 priorités absolues pour l’année qui arrive :

Mobilisation. Face aux nombreuses échéances électorales qui arrivent, nous nous devrons de faire entendre notre voix. Il nous faudra donc nous mobiliser largement pour répondre avec force, en concertation avec nos camarades des autres organisations, aux propositions nauséabondes de la droite réactionnaire pour l’éducation. A ce titre, nous serons présents dès fin septembre aux sorties des lycées pour faire entendre nos propositions pour l’éducation. Avec la subvention nouvelle que nous venons de recevoir, nous donnerons à chaque lycéen-ne souhaitant s’engager pour les valeurs progressistes des moyens matériels : drapeaux, autocollants, préservatifs sponsorisés par le SGL…
Soyons innovants !

Élections. Première organisation lycéenne en terme d’élus depuis 2014, il nous faudra être surmotivés pour convaincre les élus lycéens, dès les élections des CVL, que le choix des candidats du SGL sera le meilleur choix. A partir de janvier, les élections de nos représentant-e-s au CSE sera déterminante pour que nous pérennisions notre place de première élection lycéenne. En fonction de nos résultats aux différentes élections lycéennes et du climat politique nous ne pouvons exclure des alliances de circonstance avec les autres forces progressistes.

Co-construction. Chaque membre de l’équipe nationale animera une commission (élections lycéennes, questions politiques, questions sociales, finances…) dont chaque adhérent-e-s sera membre de l’une d’entre elles. Les référent-e-s départementaux seront encouragés à tisser des liens avec les syndicats locaux et recevront une part du budget national du SGL. Nous renforcerons nos liens avec les autres organisations du Forum français de la jeunesse et demanderons enfin notre admission à l’OBESSU. En nous basant sur les 21 progrès pour le lycée du 2ème siècle, nous réactualiserons notre programme en lançant des référendums d’initiative lycéenne dans nos lycées.

Cher-e-s camarades, engagé-e-s depuis plusieurs années dans le syndicalisme et la vie lycéenne, nous pensons avoir la motivation et l’expérience afin de mettre en place ces 3 priorités. Nous n’avons sûrement pas toujours été irréprochables dans nos engagements, mais la perspective d’entamer ce nouveau travail commun avec vous nous surmotive.

Depuis un certains temps nous avons pu constater que nous perdons du terrain, au niveau de la mobilisation et des médias notamment, ce qui faisait notre force et par conséquent nous attribuait la place du premier syndicat lycéen de France et aussi de première interlocuteurs lycéens vis-à-vis des institutions.

Avec le congrès national qui arrive, nous nous devons donc d’incarner avec force ce symbole fort ce syndicat dynamique, novateur et indépendant. L’année prochaine sera l’année charnière où nous devrons tout mettre en œuvre pour rester la première force représentative lycéenne.

Le SGL a été créé en 2009 afin d’incarner un nouveau souffle dans la vie lycéenne. Nous ferons tout pour réincarner ce nouveau souffle et nous rendre fiers de nos valeurs. Les lycéens n’en attendent pas moins !

Ensemble, redonnons un souffle au SGL

Jovel, Téa, Ahmed et Isis

  • Programme:

1) Mobilisation
Engagé une grande campagne de publicité avec la FDML par le biais des MDL affilié pour crée des antennes SGL dans les lycées

Mettre beaucoup plus de moyens sur le réseau social ainsi que la présentation des actions du SGL par vidéo pour attirer les lycéens

Faire un grand évènement débat public jeune sur les questions éducatives pour 2017 organiser par le SGL

Faire en sorte qu’il ne manque plus de matériel pour les fédérations et militant au moment de mobilisations importantes

Objectif 1000 adhérents et plus de 5000 sympathisants
Campagne fin d’année de 3eme collège

Création du premier blog lycéens d’aide aux questions de droits lycéens

2) Election et stratégie

Tirage au sort des militants pour créer des  commissions de pilotage sur les élections (CVL-CAVL-CSE/Questions politiques/ partenariat avec autres assoc). L’enjeu des élections CSE, faire un bilan du mandat des élus CSE

3) Organisation interne

Création de DN au lycée pro et au lycée privé
avoir un parents d’élèvesFCPE au syndicat
Association des anciens militants du SGL
1 congrès par ans et un grand rdv  de débat avec la jeunesse

Faire travailler les fédérations et les militants  par un algorithme mettant en relations les différentes fédérations et militants en France, casser la répartition géographique pour faire en sorte de  comprendre les problématiques nationales et pas que locales.

Pour suivre toute l’actualité de Jovel, rendez vous sur: https://www.facebook.com/YmCmB.Dreezy?fref=ufi