10873373_773284449403506_6033878235501427997_o

En tant que lycéen tu as des droits ! Tu peux les retrouver les dans les différentes parties de la rubrique  »mes droits ».

En cas de non-respect d’un de ses droits, il est nécessaire de ne pas rester spectateur et d’agir ! Pour cela, nous te proposons une démarche graduée.

1) La démarche coopérative

Il est nécessaire de tenter de dialoguer avec le responsable du problème, de lui faire entendre ses remarques et d’essayer de mieux comprendre ses motivations. Il s’agit peut-être d’un simple malentendu.

Un professeur met injustement 0 à un élève, un Proviseur qui refuse de réunir le CVL… Allez discuter !

 

Un plan possible :

–  Quel est le problème ? Que s’est-il passé ?
–  En quoi cela est problématique voire illégal ?
–  Annonce de la loi, de la circulaire qui motive votre protestation.
–  Comment régler simplement le problème ?

 

Il est peu astucieux de tenter de régler le problème par une démarche violente alors que la grande majorité des problèmes sont résolus au bout de cette première étape !

 

 

2) Prends contact avec tes délégués

 

Si tu es certain que le problème est illégal, prends contact avec les élus de ta classe et du Conseil de vie lycéenne (CVL). N’hésite pas, ils en feront part au chef d’établissement et se pencheront sur la question.

Tu peux en faire part à tous les membres de la communauté éducative concernés par le problème (un autre prof, les fédérations de parents d’élèves…). Ils sauront peut-être mieux formuler ce qui pose problème et aussi soulever le problème à une plus haute échelle.

Contacte le vice-président du CVL, il pourra poser une question diverse au Conseil d’administration à ce sujet, et une réponse pourra être apportée !

 

 

3) Nous t’aiderons à employer les grands moyens !

 

Vous êtes toujours dans votre bon droit et rien ne change ? Il faut passer aux choses sérieuses. Le responsable de la situation refuse de modifier son comportement ? Tu peux prendre contact avec nous, et particulièrement avec Lucas Maitrot, délégué national aux droits lycéens.

Viens prendre Contact sur notre page Facebook  »Droits lycéens »

 

Tout d’abord, nous t’aiderons à écrire une lettre à ton Proviseur.

Dans celle-ci, nous t’aiderons à montrer que tu es conscient de tes droits, que tu ne fais que faire respecter le droit, et que toutes les démarches précédentes n’ont pas donné suite. Le Proviseur te donnera sans doute raison.

Les élus lycéens du SGL te donneront les contacts à mettre en copie de la lettre (pour montrer au Proviseur que tu ne rigoles pas…). Par exemple l’Inspecteur d’académie (DSEN) de ton département, le directeur de la cellule juridique du Rectorat, les parents d’élèves, les élus lycéens dans les instances, les fédérations de parents d’élèves…

 

Les élus lycéens de ton CVL (contact à la vie scolaire) ou de ton CAVL (contact sur le site de l’académie ou en nous demandant) pourront aussi écrire une lettre officielle de l’Éducation nationale à ton chef d’établissement.

 

Enfin, si malgré tous ces efforts le problème persiste, le SGL se chargera de prendre directement contact avec le Recteur d’académie et le ministère pour régler définitivement le problème.

4) Le cas extrême

 

Arriver à cette étape est rarissime, mais cela peut toujours arriver.

 

Le SGL se chargera de contacter ses contacts médias pour relayer le problème. Le moindre soulèvement d’un problème par la presse rend souvent les autorités académiques très réactives !

 

Enfin, si le problème est très grave (harcèlement, insultes répétitives, exclusion arbitraire…) porte plainte immédiatement et contacte le SGL. Nous t’aiderons dans toutes tes démarches juridiques au Tribunal administratif notamment.

Pour des infos plus précises, tu peux également contacter une association partenaire du SGL  »Droits des lycéens » ici.
zen_y_ji