agir

 

Pour se faire connaître, le Syndicat Général des Lycéens a besoin de vous ! Vous cherchez à vous engager au sein du SGL, à organiser des actions concrètes, à militer, mais vous n’avez aucune idée ? Voici 6 propositions d’actions concrètes que vous pouvez mener pour soutenir le SGL !

 

Se tenir au courant

Si vous venez de découvrir le Syndicat Général des Lycéens et que vous voulez rester au courant de son actualité (communiqué de presse, appels aux manifestations, aux consultations nationales etc..) dans ce cas-là vous pouvez vous inscrire à la Newsletter qui vous permettra de recevoir dans votre boite mail toute les dernières infos du SGL. Vous pouvez également nous suivre sur les réseaux sociaux. Pour faire connaître le SGL, vous pourrez ainsi inviter vos amis à suivre, tout comme vous, le flux d’actualité du SGL. C’est par le bouche à oreille que chacun pourra prendre son éducation en main en faisant entendre sa voix !

 

Faire vivre les propositions

Pour faire connaître les propositions du SGL et ainsi présenter le projet de système éducatif alternatif, vous pouvez vous aider des documents supports. Ainsi, en prenant contact avec d’autres lycéens sur les réseaux sociaux, vous pourrez leur expliquer clairement la vision des politiques éducatives du SGL. Mais avoir un contact physique ainsi qu’un échange verbal/oral est toujours mieux et plus efficace : vous pouvez aller tracter à la sortie de votre lycée ou dans les établissements voisins, ou encore coller nos affiches, dans l’objectif de monter une fédération.

 

N’hésitez pas aussi à apporter votre point de vue. Même sans être adhérent au SGL, vous pouvez nous contacter pour participer au projet et livrer votre opinion.

 

Adhérer

La première forme d’engagement au SGL est de passer du statut de « sympathisant » à « adhérent ». Adhérer au SGL, c’est franchir le pas : montrer qu’on est en accord avec le projet du lycée du XXIème siècle, qu’on est désireux de participer à la vie interne démocratique de la structure syndicale, qu’on souhaite décider des orientations du SGL en matière de politique éducative. L’adhésion au SGL est fixée à 5 €. Être adhérent vous permet d’exercer des responsabilités au SGL, de participer activement aux décisions du syndicat, d’afficher clairement votre soutien et votre volonté de faire avancer l’éducation aux côtés d’autres milliers de lycéens.

 

Représenter ses camarades

La démocratie lycéenne désigne l’ensemble des instances de l’Éducation nationale française au lycée (public) permettant à tous les échelons l’expression des lycéens via des représentants élus. Elle a été mise en place de façon très progressive sous l’impulsion de mouvements des lycéens ainsi que de leurs syndicats, depuis la création du délégué de classe en 1968 jusqu’à la généralisation des conseils de la vie lycéenne en 2000. Le Syndicat Général des Lycéens veut continuer à faire évoluer la Démocratie Lycéenne au lycée.

 

Les différentes instances de la démocratie lycéenne (Conseil de Vie Lycéenne, Conseil Académique à la Vie Lycéenne, Conseil National à la Vie Lycéenne) permettent donc de reléguer la voix lycéenne. Pour porter au mieux une légitimité et une représentativité, vous pouvez être candidat SGL à ces instances ! S’engager dans la vie lycéenne pour partager les idées du SGL afin de faire évoluer et progresser la démocratie lycéenne est la clé de l’application de notre projet dans les années futures !

 

Implanter le SGL dans votre lycée

Vous n’êtes sûrement pas le seul à exprimer la volonté de faire bouger l’éducation, ni le seul à souhaiter que les lycéens soient réellement écoutés ! Après avoir invité vos amis à se renseigner sur le SGL et après avoir adhéré, monter un comité local au sein de votre établissement est la meilleure action pour faire entendre vos revendications, pour formuler des propositions dans votre lycée et défendre au mieux les élèves ! Assurez-vous de former un groupe d’une dizaine de lycéens, et le cas échéant, informez votre proviseur de la création de ce comité local en lui demandant une réunion. A partir de cette réunion-débat vous pourrez décider des actions à mener dans votre établissement pour permettre aux lycéens de dire leur mot ! On parle d’Assemblée Générale.

 

L’Assemblée Générale (AG) est la réunion de l’ensemble des adhérents du syndicat ou des lycéens et des sympathisants. Elle permet d’établir des projets, des propositions, des actions ou d’informer sur une mobilisation, une manifestation. Une Assemblée Générale est souvent devant le lycée, dans un amphithéâtre ou dans une salle de classe, et a pour but de réunir les lycéens et de les informer des activités entreprises au sein de leur établissement (manifestation, présentation du SGL, débats..).
Ainsi les parents d’élèves et leur fédération, les professeurs, l’administration et les lycéens sont au courant de votre existence.

 

Prendre des responsabilités

Après avoir monté un comité local SGL dans votre lycée et diffusé les idées du SGL dans les autres établissements, essayez de voir s’il n’est pas possible de lancer d’autres comités locaux ! En effet, l’existence du SGL doit aller au-delà de votre lycée, il faut donc vous faire connaître en dehors de votre établissement, et montrer à tout monde que le SGL est là pour crédibiliser le changement d’éducation et la parole lycéenne. Ainsi, la présence dans votre département, en ayant des militants et des élus, vous permettra d’organiser des actions plus efficaces, plus crédibles et plus audibles. Pour cela, il est opportun de contacter la presse locale et de prendre rendez-vous pour présenter le SGL. Contactez le maximum de journaux locaux et radios locales. Lors de vos rendez-vous avec les médias locaux prenez les coordonnées de chaque journaliste pour pouvoir les informer des actualités de votre fédération et de vos comités locaux.

 

L’objectif d’une fédération est de coordonner les actions entre les différents comités locaux, et permet d’avoir l’impact le plus important quant aux revendications lycéennes. Il est important de réunir régulièrement l’ensemble des comités locaux et de vous mettre d’accord sur une équipe fédérale, responsable de cette coordination. Cette équipe fédérale se décide démocratiquement, à partir de candidatures et d’un vote, lors d’une Assemblée Générale Départementale (où l’ensemble des militants des différents lycées sont invités à y participer).